Mercredi 24 avril 2013

Témoignages : faire son sacré chemin

Qui pourrait mieux exprimer notre projet que Christiane SINGER

"Je rends témoignage de ce que j’ ai vécu durant le week-end « Faire son sacré chemin », les 23 et 24 février 2013, au centre spirituel de Loisy.

  • Oui, je suis repartie, METAMORPHOSEE, après ces deux jours, vers un nouvel horizon.
  • Oui, j’ ai été invitée à faire silence pour mieux me connecter à ma maison intérieure.
  • Oui, j’ ai été invitée à habiter mon corps et à prendre conscience de chaque mouvement par un éveil corporel.
  • Oui, j’ ai été invitée à prendre soin, avec bienveillance, de moi et de l’ ensemble des participants.
  • Oui, j’ ai été invitée à être face à face à mon chemin de vie afin de l’ accueillir et de l’ accepter.
  • Oui, j’ ai pu partager, en me sentant accueillie et respectée, certaines étapes de ma vie dans ce lieu magique.
  • Oui, j’ ai redécouvert que mon chemin de vie est une histoire sacrée.
  • Oui, je reste soucieuse de donner sens à ma vie qui m’ a été donnée.
  • Oui, je murmure chaque jour « Ose ta vie, toi seule la vivras » …

Alors, si ce week-end vous tente, venez et voyez …

Marie-Noëlle"


Bonjour,

Un grand merci à Claude et Renaud, Pour cette halte dans mon parcours, pour ce partage et pour la bienveillance de chacun.

Tous ces moments m’ont profondément nourrie et touchée profondément. J’ai appris entre autre, comment aborder mon prochain fraternellement.

La relecture de ma vie et la dualité dont parlait Renaud, m’ont fait comprendre que des évènements, parfois inexpliqués dans nos vies, peuvent nous éclairer plus tard sur nos interrogations ; bien sure avec l’aide de personnes averties, la prière, Le silence et l’intériorité facilitée par un lieu tel que Loisy.

Avec du recul, je retiens l’image de Richard sur l’éducation des enfants : « C’est comme une flèche sur un arc, on vise un objectif et on tire. » Vraiment cette image m’interpelle.

Un grand merci à chacun pour ce partage. Dieu vous bénisse Julienne


merci pour votre écoute et votre bienveillance, Renaud et toi, qui ont permis de m’exprimer et de revivre mon chemin pour le décrypter, le partager, le continuer, l’infléchir, le parcourir, le vivre… j’ai eu du bonheur à partager avec tous, ces « compagnons dans le chemin » que vous avez par cette session permis de réunir.

dans l’amour et la paix, bien à vous

voici les références du livre de Mâ Ananda Moyî : cette sainte, éveillée dont j’ai la photo dans mon portefeuille. : Aux sources de la joie, Albin Michel, 1996 (première édition en 1943) : recueil de paroles de Mâ traduites en français par Jean Herbert à partir d’un livre de J.-C. Roy et H.R Joshi pour en savoir plus

Richard


J’ai découvert un espace de paix et de sérénité dans le centre Diocésain de Loisy.  Ma session représente une pause sur mon chemin. J’avais besoin d’un autre regard extérieur pour reconnaître la valeur du chemin que je fais. Une pause mais aussi une nouvelle voie pour contacter mon être intérieur. L’écoute de mon corps.  Merci de m’avoir fait connaître Véronique Roger Bauer. En allant au forum sur le Bien Etre à Gouvieux j’ai retrouvé une personne qui animait des séances de sophrologie au Plessis Belleville. Elle est maintenant présidente de l’association « Le printemps du Verseau » à Orry la Ville. Ces deux évènements, ma session à Loisy et mes rencontres à Gouvieux me donnent de la joie au cœur . Merci Christine


J’ai beaucoup apprécié ces rencontres et ces échanges, profonds, sans fard, authentiques. Les rires et les sourires partagés, les pleurs parfois aussi. Malgré des histoires et des parcours différents, je me suis retrouvée en partie dans chacune, chacun des vôtres. Ce weekend m’a permis de me rendre compte que nous sommes nombreux sur le chemin, face à des difficultés dont les racines sont très souvent les mêmes. Et les recherches bien souvent similaires.

« Faire son sacré chemin est une invitation à se rapprocher de soi »… était-il écrit sur une des invitations. Et à me rapprocher des autres par la même occasion. En me comprenant et en m’acceptant mieux, je peux aussi mieux comprendre les autres et m’ouvrir plus facilement à eux. Je m’aperçois que si je suis différente extérieurement, mon essence, mes profondeurs sont les mêmes que celles des autres. Avec la même paix tout au fond (parfois bien difficile à atteindre je l’avoue, mais malgré tout bien présente) et pas mal de tourments et de grosses vagues en surface ! MF